5 août 2022

Transition durable : Destination Québec cité, un exemple inspirant!

Destination Québec cité (DQC) est bien décidée à agir pour transformer le tourisme de demain et à faire de la région de Québec la destination de référence en tourisme durable!

 

En effet, l’organisation a entamé plusieurs actions concrètes qui permettront de faire avancer la transition en tourisme dans leur région. Saviez-vous que TDQ est partenaire de leur transition et que c’est d’ailleurs en collaboration avec DQC que Tourisme durable Québec a élaboré son outil, le Parcours durable en 7 étapes?

 

Parcours durable en 7 étapes, Tourisme durable Québec

 

Voyons voir…

 

Étape 1 : Engagement

 

Destination Québec cité :

 

  • A rejoint le mouvement collectif et solidaire Tourisme durable Québec et à signer la Charte d’engagement des membres
  • S’est doté d’une politique de développement durable à l’interne (1);
  • A mis en place un comité de développement durable composé de trois personnes qui en assureront la mise en œuvre;
  • S’est engagée en devenant signataire de la déclaration de Glasgow dont Tourisme durable Québec est d’ailleurs partenaire de lancement.

 

Étape 2 : Accompagnement

 

GDS-Index

 

En plus de s’être fait accompagner par un expert dans sa réflexion stratégique. Destination Québec cité a rejoint le mouvement GDS-Index (2) en 2021. Celui-ci vise à engager les destinations dans la transition. Il s’agit d’abord de répondre à une centaine de questions très précises sur plusieurs thématiques différentes (gestion des matières résiduelles, consommation d’électricité pendant une période x, nombre de kilomètres de pistes cyclables…), ce que DQC a fait en collaboration avec la ville de Québec. Les résultats mènent ensuite à une note permettant de se comparer avec les destinations les plus proactives au monde dans un principe de saine concurrence. Le GDS-Index guide les destinations vers des indicateurs mesurables et reconnus mondialement. Dans un but d’amélioration, l’évaluation des pratiques de gouvernance ainsi que de la performance environnementale et sociale des fournisseurs est reconduite chaque année. Même si le travail est colossal, car il demande de sonder et d’engager toutes les organisations de la région afin d’avoir un portrait le plus fidèle possible, DQC a bien l’intention de grimper au sommet de la liste. Tout un défi, mais très stimulant et rassembleur comme démarche!

 

Étape 3 : Diagnostic

 

Luttes aux changements climatiques

 

Afin de réduire l’empreinte environnementale du tourisme dans la région, DQC propose maintenant un calculateur d’émission (3) très simple d’utilisation pour les visiteurs, qui tient compte de l’ensemble du séjour. Il est possible d’inclure dans le calcul les transports aériens et terrestres, l’hébergement, les repas ainsi que les différentes activités! Les visiteurs sont ensuite invités à compenser leur empreinte écologique avec Carbone Boréal, un projet de compensation des émissions de gaz à effet de serre par la plantation d’arbres qui est associé à l’infrastructure de recherche de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).

 

Pour l’instant, DQC n’a pas elle-même réalisé de bilan GES de son organisation, mais cela ne saurait tarder puisque « [qu’] adopter des pratiques d’affaires permettant de réduire [leur] empreinte environnementale » fait partie des orientations de leur politique interne de développement durable et que pour savoir si on réduit, il faut mesurer.

 

Étape 4 : Plan d’action

 

Destination Québec cité a conçu un Plan d’action triennal en tourisme durable de la destination (4) et s’engage à :

 

    1. Contribuer à la qualité de vie des résidents; 
    2. Accompagner les entreprises de la région de Québec dans le virage vers un tourisme durable et responsable; 
    3. Valoriser l’offre et promouvoir les actions en tourisme durable et responsable de la région de Québec; 
    4. Faire de Destination Québec cité un organisme et un milieu de travail durable et responsable. 

 

Elle a également amorcé des projets pilotes et mis en place des actions sur des enjeux prioritaires :

 

Mobilité durable 

 

  • Un projet pilote a été mis sur pied afin que, pour la période estivale, des visiteurs aient accès au transport en commun pendant 3 jours consécutifs de manière illimitée (5);
  • De plus, des casques sont disponibles dans plus d’une trentaine d’hébergements près des stations àvélos, un nouveau réseau de partage de vélo à assistance électrique.

 

Acceptabilité sociale et implication de la relève

 

  • Pour le jour de la terre, DQC lançait « Destination jeunesse », un comité consultatif formé d’étudiants de 12-17 ans de la région qui orientera et aidera la destination à construire le tourisme de l’avenir;  
  • Elle a initié des groupes de discussions avec les citoyens et leur a dédié une section de son site web dans le but de les impliquer dans les réflexions et actions à venir.

 

Financement incitatif

 

DQC offre une bonification des programmes d’aide financière pour encourager leurs entreprises à adopter des pratiques responsables.

 

Étape 5 : Certification

 

Pour l’instant, DQC ne s’est pas engagée dans un processus complet de certification, même si sa participation au mouvement GDS-Index est un engagement qui ressemble et comprend certaines des étapes pouvant mener à une certification. Il faut dire qu’avec la multitude de choix, une bonne réflexion est de mise avant de s’engager dans un tel processus. Il faut aussi faire attention de ne pas trop s’éparpiller.

 

Étape 6 : Communication et sensibilisation

 

  • DCQ a maintenant une section dédiée au tourisme responsable sur son site web où elle offre des conseils et présente les établissements qui ont des pratiques écoresponsables, dont une liste des meilleurs hôtels écologique (6), à Québec;
  • Mise en place d’une stratégie marketing concernant l’étalement de la saison touristique.

 

Étape 7 : Amélioration continue

 

L’équipe de Destination Québec cité est très créative et motivée à amener ses entreprises à adopter une nouvelle vision et à travailler sur le long terme en incluant, par exemple, les résidents dans les réflexions afin de s’assurer de maximiser les bénéfices pour tous.

 

Elle désire intégrer le tourisme responsable dans toutes les réflexions et prises de décisions et mettre en œuvre les actions nécessaires pour avancer dans la transition.

 

Et vous, quelles sont vos bonnes pratiques? Il nous fera plaisir d’en prendre connaissance. N’hésitez pas à communiqué avec nous pour en discuter!

 

Texte par Geneviève Turner

 

À consulter: 

 

(1) Politique de développement durable interne

(2) Mouvement GDS-Index

(3) Calculateur d’émissions GES et de compensation carbone 

(4) Plan d’action complet avec leurs 18 actions

(5) Offre de transport en commun gratuit pour les visiteurs

(6) Liste des meilleurs hôtels écologiques à Québec

 

 

 

 

Partager cet article:
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Autres pratiques